Ma sélection de romans — Octobre 2018

Hello,
Ce soir, je vais vous parler de mes derniers coups de cœur niveau bouquins, plus particulièrement de thrillers. Je lis un peu de tout, mais ce que je lis le plus c’est du policier et du thriller, mais pas que…

Je suis un grand fan du Women’s murder club de James Patterson et de Rizzoli & Isles de Tess Gerritsen et de ce genre là. Depuis que j’ai la kindle, j’ai découvert plusieurs super auteurs dont un que je suis avec assiduité : Robert Dugoni.
Strictement rien à voir, j’ai lu le roman Bioshock (inspiré du jeu vidéo du même nom). Je vous propose de découvrir de quoi il s’agit et ce que j’en ai pensé.

Les enquêtes de Tracy Crosswhite

Il y a actuellement quatre romans parus dans la série Tracy Crosswhite de Robert Dugoni. Tous ont été traduits en français. Certains sont même disponibles en livre audio sur Audible.

roman, Ma sélection de romans — Octobre 2018, On ne m'écoute jamais !
Le dernier repos de Sarah (Les enquêtes de Tracy Crosswhite t. 1)
roman, Ma sélection de romans — Octobre 2018, On ne m'écoute jamais !
Son dernier souffle (Les enquêtes de Tracy Crosswhite t. 2)
roman, Ma sélection de romans — Octobre 2018, On ne m'écoute jamais !
Dans l’ombre de la clairière (Les enquêtes de Tracy Crosswhite t. 3)
roman, Ma sélection de romans — Octobre 2018, On ne m'écoute jamais !
Prise au piège (Les enquêtes de Tracy Crosswhite t. 4)

Je n’ai pas encore lu le quatrième, mais je l’attaquerai très bientôt. Je viens de finir le troisième (Dans L’ombre de la clairière) et, comme les précédents, je l’ai bien aimé. Rien à redire de spécial, des intrigues bien ficelées et des dénouements auquel on ne s’attend pas, du suspens… Tout ce qu’on aime dans un bon thriller !

Voici le résumé du premier : Le dernier repos de Sarah

Tracy Crosswhite a passé vingt ans à mettre en doute les faits qui ont entouré la disparition de sa sœur Sarah et le procès criminel qui s’en est suivi. Elle ne croit pas qu’Edmund House – le violeur qui a purgé sa peine et a été condamné pour l’assassinat de Sarah – soit le véritable coupable. Pour que justice soit rendue, Tracy est devenue enquêtrice criminelle dans la police de Seattle, et a dévoué sa vie à la recherche des tueurs.

Lorsque les restes de Sarah sont finalement découverts dans la ville où elles ont passé leur enfance, dans les montagnes de la région des Cascades, dans l’État du Washington, Tracy est décidée à obtenir des réponses à ses questions. Dans sa poursuite du véritable criminel, elle met à jour des secrets enfouis depuis longtemps, qui vont modifier la relation qu’elle entretient avec son passé, et ouvrir la porte à un danger mortel.

Le dernier repos de Sarah — Résumé

Un autre petit avantage de cette série. Chaque livre est régulièrement en promotion et est actuellement vendu à 4.99 € en numérique, ce qui est très accessible.

Bioshock : Rapture

roman, Ma sélection de romans — Octobre 2018, On ne m'écoute jamais !
Bioshock : Rapture

Ce roman de John Shirley (que je ne connaissais pas avant) raconte ce qu’il s’est passé avant le jeu vidéo Bioshock.
Le jeu se déroule dans une cité engloutie nommée Rapture. Cette ville a été bâtie sous les océans, à l’abri du monde extérieur et de ses conflits idéologiques et politiques. L’objectif de son créateur : créer un monde de libre-arbitre où l’art, la science et l’entrepreneuriat pourraient enfin être libres de toute entrave et limite notamment éthique.
Évidemment, tout ne s’est pas passé comme prévu car une telle ville nécessite des travaux continuels pour rester en bon état. Sans parler non plus des plasmides, pouvoirs vendus à ceux qui en ont les moyens et qui font perdre la raison à qui en abuse, qui prolifèrent dans la ville, semant chaos et destruction. Le principal protagoniste des jeux n’est pas forcément le personnage que l’on incarne ou bien l’un de ceux que l’on rencontre, mais certainement la ville elle-même. C’est une entité vivante, un univers à la fois merveilleux et horrible. Un rêve devenu cauchemar.

Ce roman relate ce qu’il s’est passé avant le jeu, la construction de la ville de Rapture. Il est aussi bien question du pourquoi que du comment la cité fut construite, mais aussi par la suite abîmée et endommagée par les actions de chacun et les principes mêmes de son existence : sans limite, l’homme abuse de son pouvoir et à chaque action il y a des conséquences.

C’était la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le New Deal du président Roosevelt avait redéfini la politique américaine. Les bombardements de Hiroshima et Nagasaki avaient créé la peur de l’annihilation totale. L’émergence d’agences gouvernementales avait rendu la population méfiante. Le sentiment de liberté du peuple s’était étiolé… Et nombreux étaient ceux qui voulaient retrouver cette liberté.
Parmi eux, un grand rêveur, un immigré qui s’était tiré des abysses de la pauvreté pour devenir l’un des hommes les plus riches et les plus admirés au monde. Il s’appelait Andrew Ryan, et il avait la conviction que les grands hommes méritaient ce qu’il y avait de mieux. Alors il s’est mis en quête de l’impossible : une utopie libre de gouvernement, de censure, de restriction morale… Il a créé Rapture, la lumineuse cité sous les mers.
Mais l’utopie a été frappée d’une terrible tragédie.
Voici comment tout a commencé… et tout a fini.


Court extrait :

Andrew Ryan secoua la tête.
– Les Bataillons ouvriers, maugréa-t-il, amer. Une révolution pour les pauvres. Elle était censée nous sauver… pas nous voir assassinés de sang-froid sur le quai d’une gare.
Et cela n’avait été que le début… Il avait été témoin de bien pire durant ce voyage avec son père.
Ryan secoua une fois de plus la tête et étudia de nouveau les clichés d’Hiroshima. Oui, c’était de la démence pure… mais elle n’était pas pire que la dévastation causée par le socialisme.
Il n’avait toujours rêvé que d’une chose : bâtir quelque chose qui survivrait à tout ce que la folie des illuminés pourrait lui faire subir.
Si seulement son père avait pu être là pour voir surgir des ombres ce rêve grandiose, pour voir naître son inexpugnable forteresse de liberté.
Rapture.

Bioshock : Rapture — Résumé

Personnellement, j’ai vraiment beaucoup aimé ce roman qui fut une occasion de se replonger dans cet univers incroyable, de retrouver les personnages qui ont construit l’histoire de Rapture. Je le conseille à tous ceux qui ont aimé le jeu vidéo. Pour ceux qui n’y ont pas joué, je ne suis pas sûr qu’ils y trouvent leur compte…

roman, Ma sélection de romans — Octobre 2018, On ne m'écoute jamais !

Connaissiez vous ces romans et si oui qu’en pensez vous ?

Vincent est développeur web & scrum master au travail. Défenseur des droits des animaux, il est également adhérent à Ferus et le secrétaire général de l'association Happy Culture Chantilly.

Commentaires (5)

  1. Je ne lis que peu de polars, j’en ai un en attente depuis 2 ans et il faut vraiment que je le lise. J’ai beaucoup aimé ta descritption de Rapture et je le mets sur ma To Read list !! Merci pour ces découvertes. A bientôt

  2. Salut ! 🙂

    Alors je ne connais aucun de ses romans mais j’avoue avoir un penchant pour les Roberts Dugoni que tu nous présente.
    J’aime beaucoup beaucoup les polar, thrillers… donc je me les notes dans mon carnet de lecture 😉

    En ce moment je suis en plein Meutres pour rédemption de Karine Giebel , si tu ne connais pas je te le recommande vivement, je vais le chroniquer bientôt!

    Bonne journée
    Amandine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.